LE PLAN Q DE THIERRY LENTZ

Thierry Lentz, le directeur de la fondation Napoléon, a publié une vidéo sur YouTube, intitulée « la première fois de Napoléon Bonaparte ». À moins d’être naïf ou aveugle, il est clair de constater l’invasion des efféminés, folles et autres « sergent Garcia » sur le plan culturel et historique ; et à la Napoléonie, ils seraient les « meilleurs spécialistes » pour expliquer la guerre et l’alcôve.

RAGOTS D’HISTOIRE

« L’ennui gangrène les tours parisiennes, et cet ennui accouche d’une myriade de commères. »

Depuis plus d’une décennie, le public est habitué aux émissions Secrets d’Histoire où le présentateur visite le patrimoine tel un furet, oreilles dressées à la moindre anecdote salace, et œil alléché par chaque trou de serrure et autres judas. Accompagné d’intervenants encore plus libidineux venus « vulgariser » l’Histoire de France, ne vous attendez pas à de la grande classe. Pour les nouveaux qui viennent de débarquer, voici un petit échantillon du langage employé par ces commères pour salir l’illustre empereur Napoléon :

« Chez Napoléon, la passion amoureuse est associée au plaisir de faire la guerre, autant il aime Joséphine, autant il aime faire la guerre, ces deux passions se mélangent ».

« Rien ne peut lui résister, ni ses ennemis, ni les femmes. Fou d’amour pour une comtesse polonaise, il n’hésite pas à la violer »…

« Marie Walewska s’évanouit et Napoléon la viole… c’est un viol ni plus, ni moins ».

« Napoléon n’était pas franchement admirablement équipé génitalement parlant… cette atrophie sexuelle… il courait la gueuse sans arrêt ».

Tout est finement orchestré, et cela fait partie du plan d’érosion progressive de nos icônes nationales, pour qu’un jour, plus aucune jeunesse ne rêve aux périodes glorieuses passées, ni aux guerriers antiques, à part les super heroes d’Hollywood. (en savoir plus dans les articles SECRETS D’HISTOIRE SUR NAPOLÉON ; RAGOTS D’HISTOIRE ; SACRÉ SECRET SUR NAPOLÉON)

DUREX LEX SED LENTZ

Ainsi donc, le directeur de la fondation Napoléon aborde, lui aussi, la sexualité de Napoléon. Est-ce de sa propre envie ou de la décision du briefing parigolondonien ? Imagine-t-on une suite : la « première fois » des autres principaux souverains d’Europe de l’époque avec les deux George d’Angleterre, Ferdinand d’Espagne, François d’Autriche, Alexandre de Russie, Frédéric-Guillaume III de Prusse ?

Mais le coquin a opté pour une manière très différente de celle de ses homologues. Voici, ci-dessous, quelques phrases extraites de sa vidéo :

« Vous demande, chers amis, d’éloigner tous les enfants de moins de 18 ans de cet écran »

En effet, il se la joue « bien élevé », mais un peu déconnecté de la réalité, non ? Et n’a pas l’air de savoir que 100% des spectateurs YouTube regardent via le phone et que tous les enfants en possèdent un.

« Nous sommes très exactement renseignés sur le lieu, quasiment l’heure, et la personne avec laquelle cela s’est passé »

Ces renseignements, d’une précision suisse, sont probablement soufflés par son maître, le détective Tulard de l’institut.

toute ressemblance avec des personnes existantes ne saurait être que fortuite

« C’est une date très importante dans l’histoire napoléonienne, nous pouvons imaginer que, ce jour-là, le lieutenant Bonaparte a probablement passé une très bonne soirée »

La première relation sexuelle de Napoléon, une date très importante dans l’Histoire ? 20 ans à s’accrocher comme une moule au rocher de la fondation pour sortir cette « phrase » ? Qui pourrait encore accorder de la crédibilité à ce directeur ?

En revanche, nous aussi, nous pouvons imaginer que le directeur Lentz a probablement passé un très bon moment avec Rebecca et Irène, à la coordination et au montage.

Vous souvenez-vous de Tartuffe (l’imposteur) : « Couvrez ce sein, que je ne saurais voir » ? Le directeur s’est donc interdit d’employer les mots « sexe », « prostituée », et autres termes du genre « plan q ». Grande erreur de com au QG de la fondation Napoléon, à en croire le flop habituel de leur chaîne. Le coquin ne semble pas trop à l’aise avec les réseaux digitaux, à moins que ce soit le manque de charisme. Et pourquoi pas s’associer à la charmante historienne Virginie Girod qui, spécialiste de la sexualité, lui donnera un petit coup de main pour s’ouvrir l’esprit, et des entrées chez gleeden.

« Les sociétés modernes ne se gouvernent pas comme les peuples antiques vertueux » Napoléon

Du haut de leurs tréteaux, les revendiqués spécialistes se déshonorent, une fois de plus, à bavarder sur l’intimité de Napoléon, un Napoléon qui, en quelque sorte, renfloue leur compte en banque à chaque livre publié. Dans leur ennui maladif, les commères fantasment sur les hommes supérieurs, sur les hommes vertueux, sur les bâtisseurs de civilisations ; elles rêvent secrètement de les atteindre, de les toucher, mais dépourvues de l’armature morale et physique, elles éprouvent le besoin de les salir et de les rabaisser à leur niveau de médiocrité. Jamais dans l’Histoire, elles n’ont risqué leur vie pour le peuple et la nation, et quand les guerriers défilent en pleine lumière, elles rasent les murs.

(Visited 472 times, 1 visits today)