ORIGINE


Le Carré Impérial est fondé en 2008 par Loïck Bouvier.

L’Histoire, d’après l’enseignement antique « res gestaé », se traduit par choses accomplies.


NÉ D’UN CONSTAT

Le constat était alarmant au sujet de l’enseignement de l’Histoire :

  • L’Histoire désintéressait de plus en plus les générations des sociétés dites « modernes » ou « machines ».
  • La matière « Histoire » n’était plus une matière primordiale et devenait une matière facultative. Des périodes de l’Histoire pouvaient être supprimées du programme scolaire.
  • Il y avait comme un processus de déconstruction de la Nation, comme une inversion des valeurs. Les liens entre les générations et les ancêtres étaient rompues. Les icônes de l’Histoire de France, les bâtisseurs, les héros militaires et leurs faits étaient occultés ou calomniés. La désinformation et l’escroquerie s’installaient dans différents organismes.

Ce n’étaient que des conséquences, il fallait s’interroger, trouver les causes, et chercher ensuite.


Carré Impérial

Fanion du Carré Impérial

CARRÉ IMPÉRIAL L’ANTIDOTE

Nous devions réagir comme l’antidote, comme l’équilibre de la balance, comme la forme « carrée » du rempart, et toujours avec le sens de l’Honneur, de la loyauté et du courage.

Être carré, c’est avoir l’esprit ou le talent en équilibre avec le caractère ou le courage. Napoléon


LA VISION DES HOMMES DE TERRAIN

Nous devions montrer l’exemple, se révéler « héritiers », être « debout tous » (voir l’article).

Nous formions donc le « Carré Impérial », un collectif libre et indépendant dont la mission est de transmettre l’Histoire de la « diplomatie » fin XVIIIe et XIXe siècle, la vision des « hommes de terrain », selon le vœu de l’illustre Empereur.

Ce n’est pas une passion, mais une volonté d’accomplir ses devoirs envers la société. Ce n’est pas de la vulgarisation de l’Histoire, mais une volonté d’atteindre l’excellence.


Aller sur « AMBASSADE MOBILE »