Le masque prophète

C’est en avril 1789 que Napoléon écrit une nouvelle intitulée le masque prophète, inspirée de l’Histoire des Arabes sous le gouvernement des califes écrit par François Augier, abbé de Marigny (1750). La nouvelle raconte le destin d’un prophète aux idées nouvelles qui souleva les peuples avant de périr par les armées coalisées du calife. Le héros de cette nouvelle est un révolutionnaire qui défend les citoyens, mais échappe à leurs regards en portant un masque d’argent… L’HOMME AU MASQUE D’ARGENT Dans l’AN 160 de l’HÉGIRE, Mihadi régnait à Bagdad ; ce prince, grand, généreux, éclairé, magnanime, voyait prospérer…

Lire la suite

Parfois désobéir pour réussir

En 1796, le plan militaire du gouvernement français était de faire une offensive contre l’armée autrichienne au delà du Rhin avec les armées des généraux Jourdan et Moreau, et de bloquer l’armée austro-sarde en Italie avec l’armée du général Bonaparte. PARFOIS DÉSOBÉIR Le général Bonaparte avait ordre de faire diversion. Son armée étant en effectif réduit, mal équipée, et ne recevant aucun renfort, il devait attirer l’armée autrichienne, ce qui aurait libéré la route de Vienne pour les généraux Jourdan et Moreau. Mais il finit par désobéir, et malgré les désavantages, c’est lui-même qui prit…

Lire la suite

Portrait secret de Goya

En 2011, l’université d’Anvers et l’université de technologie de Delft avaient découvert un portrait caché sous celui de Don Ramón Satué peint par Goya. L’analyse au balayage macro X-spectrométrie de fluorescence montre un portrait non terminé d’un homme assis, portant une tenue d’officier de couleur sombre avec plastron jaune qui pourrait correspondre à la tenue des grenadiers de l’infanterie de ligne. Sur la poitrine, on reconnait le Grand cordon rouge ou Grand-croix de l’Ordre royal d’Espagne, une plaque de Grand aigle de la Légion d’honneur, une plaque avec étoile rouge et rayons d’argent correspondant à…

Lire la suite

Marchand dit 3 cercueils

En 2012, dans le documentaire L’ombre d’un doute sur France 3, le directeur de la Fondation Napoléon – rictus faussement hilare – est revenu sur la différence du nombre de cercueils au moment de l’inhumation et de l’exhumation de Napoléon : « Le 9 mai 1821, un quatrième cercueil en acajou est livré. Dans le procès verbal, il y a peut-être un problème d’ordre ! Marchand s’est trompé ou il n’a pas fait attention ; c’est une hypothèse qui est tout aussi valable que Marchand était complice avec les Anglais pour aller subtiliser le corps de…

Lire la suite

Tableaux de Napoléon, propagande ?

C‘est devenu une habitude de la part des historiens de salon et des médias mainstream d’associer les tableaux montrant actions militaires ou politiques de Napoléon avec le mot « propagande ». À se demander pour qui ils bossent ? On espère simplement que ce n’est pas pour les Britanniques – car jugent-ils de la même manière les tableaux de tous les souverains absolutistes de l’époque ? Cela est tellement dit et écrit que le citoyen lambda finit par le croire, en exemple : Le tableau avec « Napoléon à cheval franchissant les Alpes » signé…

Lire la suite

Debout tous !

On reproche souvent aux Français leur arrogance, leur prétention, leur chauvinisme… Napoléon en serait la cause. Sous la Révolution, il fut l’antidote de l’anarchie. Sous le Consulat et le Premier Empire, il devint le génie civil et militaire. Il avait cette noble ambition d’apporter l’espoir, la réussite, l’honneur et l’amour de la patrie. Sous son impulsion, le peuple retrouva vertus antiques, et franchit les limites du possible et de la gloire. De là, est né ce sentiment d’invincibilité. Or, Napoléon ne fut que de passage, un soldat parvenu. Il savait qu’il ne pouvait garder sa constance indéfiniment…

Lire la suite

Austerlitz claque les Tories

Bien qu’il y ait eu la paix d’Amiens entre la France et l’Angleterre en 1802, le gouvernement anglais au pouvoir des Tories, et sous l’impulsion de leur roi George III, voulut être l’arbitre absolu des océans et du commerce mondial. L’Empereur des Français devint un obstacle à leurs affaires. Napoléon voulut redonner à la France, sa puissance commerciale et sa marine… Puis arriva, en décembre, « Austerlitz », le Soleil renaissant et victorieux. LES TORIES, COMMANDITAIRES DE LA COALITION En 1805, les Tories ravivèrent la guerre sur le continent européen en calomniant les intentions de Napoléon. Ils ordonnèrent au ministre britannique Arthur Paget…

Lire la suite